Humeurs

“Hommage à Charlie Hebdo”

A : Bernard Maris, Cabu, Wolinski, Tignous, Charb, Honoré, Franck Brinsolaro, Ahmed Merabet, Elsa Cayat, Frédéric Boisseau, Michel Renaud, et Mustapha Ourrad, 

à leurs proches blessés dans leurs chairs et dans leurs âmes,

à tous ceux qui croient en la Liberté et qui la défendent,

"Liberté, j'écris ton nom" (Paul Eluard)

“Liberté, j’écris ton nom” (Paul Eluard)

***

“Ne pas se taire et continuer à rire !”

Aujourd’hui, j’avais prévu de publier un tuto plein de peps !

J’étais entrain de prendre des photos couleur fluo lorsque j’ai appris les nouvelles…

J’ai eu l’impression que quelque-chose m’était tombé sur la tête et comme des millions de personnes, je suis effondrée.

Si je m’étais trouvée à Paris, j’aurais couru Place de la République pour voir du monde, voir la vie, exprimer ma solidarité et essayer tous ensemble de se sentir forts.

Je suis née dans ce quartier ; j’ai grandi, comme beaucoup avec les dessins de Cabu et ceux de Wolinski, et j’adorais les retrouver régulièrement dans “Charlie”. J’appréciais particulièrement les chroniques de Bernard Maris  sur France Inter (pourtant, je ne suis pas férue d’économie)…

Vous allez tous nous manquer !

Je suis loin et je reste hébétée…

J’écoute l’émission spéciale de France Inter, pour me raccrocher aux mots, essayer de comprendre l’inconcevable… sourire, un peu aussi, des bons souvenirs.

Je n’écrirais pas ce soir l’article que j’avais prévu car le coeur n’y est pas, mais je ne pouvais rester sans réagir :

“Ne pas se taire, le silence ne vaincra pas ; et surtout, ne pas oublier de rire !”

CharlieHebdo